top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurConscience & Être

NeuroGraphica : pratique de l’attention

Dernière mise à jour : 4 mars

Peut-on augmenter la concentration et l'attention avec la méthode de Pavel Piskarev NeuroGraphica ? Découvrons-le ensemble !



par Pauline Faivre - Instructrice NeuroGraphica,



Vous avez peut-être remarqué que lorsque vous êtes passionné par quelque chose, vous pouvez passer des heures à découvrir ou à réaliser une tâche particulière sans voir le temps passer. En effet, vous entrez dans un état de conscience tel que vous pouvez vous dire « Je n’ai pas remarqué combien le temps passait vite », « C’est comme si j’étais en transe ». Et c’est compréhensible. Avec la méthode NeuroGraphica, lorsque vous dessinez selon l’algorithme, vous pouvez avoir cette même sensation.


En effet, en dessinant avec la méthode NeuroGraphica, votre cerveau peut se mettre à fonctionner à la fréquence de l’onde alpha (8-13 Hz), c’est-à-dire qu’il entre en transe légère. Il s’agit d’un état de détente que vous pouvez également ressentir lorsque vous effectuez une méditation. En quoi est-ce utile ? Les ondes alpha aident à la coordination mentale globale, au calme, à la vigilance, à l’intégration et à l’apprentissage corps-esprit. C’est dans un tel état de conscience altéré que l’on peut faire un saut « quantique » et aller au-delà des idées habituelles sur soi-même et le monde. La particularité de la méthode NeuroGraphica est que la transition vers le rythme alpha se produit naturellement et ne nécessite pas d’entraînement particulier. Par conséquent, c’est une bonne alternative pour ceux qui ne peuvent pas ou n’aiment pas méditer.


Par ailleurs, dessiner avec la méthode NeuroGraphica vous permet de prendre du temps pour vous et avec vous. Au quotidien, nous pouvons ne pas réussir à trouver quelques minutes pour être seuls avec nous-mêmes. Et lorsque nous avons du temps libre, notre attention peut être dirigée vers divers supports tels que les réseaux sociaux, la lecture, la télévision, les amis, la famille etc... Lorsque nous dessinons en suivant les principes de Piskarev, nous consacrons tout notre temps à nous-mêmes., nous focalisons notre attention sur nous-mêmes. Et là où il y a de l’attention, il y a de l’énergie, ce qui signifie que nous obtenons des ressources supplémentaires pour nous-mêmes.


Lorsqu’on pratique assidûment et régulièrement le dessin neurographique, nous entraînons et donc augmentons notre attention et notre concentration. Nous apprenons à nous observer et à observer le processus qui est en cours. Nous augmentons notre concentration sur notre dessin, nos lignes et notre corps (qui ne cesse de nous parler au quotidien, en réalité, nous n’avons pas besoin d’outils pour apprendre à l’écouter, c’est naturel). Par ailleurs, ceux qui dessinent avec moi lors de mes accompagnements et ateliers savent combien j’attache d’importance à cela. « Qu’est-ce qui m’arrive en ce moment ? Qu’est-ce que je ressens ? À quoi je pense ? Quelles significations est-ce que j’intègre ? » sont les questions que nous nous posons constamment et ainsi, nous pouvons regarder les réponses qui nous viennent.



Découvrez les bienfaits de la méthode NeuroGraphica

en suivant la formation de base « Utilisateur »



 

Auteur : Pauline Faivre



Posts récents

Voir tout

Kommentare


Die Kommentarfunktion wurde abgeschaltet.
bottom of page